Comment se protéger des risques d’explosion ?

se protéger des risques d'explosion

Sur les lieux de travail, l’employeur est tenu de protéger ses employés des risques d’accident sous peine d’être réprimandé. Face à la fréquence des explosions causées par l’existence d’une zone dite « ATEX » pouvant favoriser la formation d’atmosphère explosive, il convient de respecter la réglementation ATEX qui est comprise dans les obligations des chefs d’entreprise.

Que savoir sur l’ATEX ?

ATEX est une expression qui désigne une atmosphère explosive dans un milieu de travail. L’explosion est plus dangereuse que l’incendie, car elle peut entraîner de graves conséquences à la fois sur les êtres humains que les équipements. Différentes situations peuvent être les sources de ce phénomène :

– La présence de tout élément inflammable est susceptible de provoquer le risque atex,

– Toute matière solide et poudreuse peut engendrer le phénomène,

– Une matière liquide chaude qui entre en contact avec un support chaud peut favoriser l’ATEX,

– Les sources d’inflammation peuvent former une atmosphère ATEX et exploser.

Afin de prévenir les employés face au risque d’explosion, la solution est de déterminer les éléments pouvant être responsables d’un phénomène ATEX. Une analyse de la zone concernée par un véritable expert est requise pour déterminer les précautions à prendre.

Prévenir la formation d’atmosphère ATEX

Pour prévenir la formation de ce type d’explosion, l’expert commence par une analyse de la zone atex inrs.

La procédure débute donc par la réalisation d’un inventaire de tous les produits jugés combustibles dans une zone atex. Le spécialiste détermine aussi l’existence potentielle de dysfonctionnements dans l’entreprise. Il fait la liste des matières inflammables et effectue une évaluation préalable des risques d’explosion.

Une fois toutes ces analyses réalisées, l’expert s’active sur les systèmes ou autres éléments pouvant être les sources d’atmosphère ATEX. Il peut ainsi remplacer certaines matières combustibles. Il peut remplacer les éléments poudreux par des matières granuleuses. Il peut mettre en place des matières solides en remplacement d’éléments poussiéreux. Il étudie les paramètres et change la température ou bien la pression de certains produits en cas de besoin.

Enfin, un spécialiste est en mesure de réduire les risques d’explosion en limitant l’apport en oxygène sur les substances combustibles.

D’autre part, les rôles d’un expert peuvent être d’amoindrir les effets d’une explosion dus à l’ATEX. C’est notamment le cas dans les zones où il est impossible de supprimer totalement les sources. La procédure peut être d’agir sur le confinement qui est souvent responsable du phénomène. Elle peut consister à la mise en place d’équipements résistants aux effets d’une explosion. L’action peut concerner à empêcher la propagation d’une éventuelle explosion par l’installation de vannes, d’arrêté-flammes ou encore de déviateur d’explosion. Une technique de limitation des dégâts peut également toucher la configuration des éléments d’une pièce.

Éliminer les éléments sources d’inflammation

Une opération de prévention contre le risque atex peut aussi vouloir dire une élimination, de la zone concernée, des éléments pouvant être sources d’inflammation.

Une étincelle, une flamme, un appareil électrique ou chauffant sont autant de sources pouvant provoquer l’atmosphère ATEX. Pour mettre une zone à l’abri de tous ces éléments, il existe plusieurs façons proposées par les spécialistes.

Ces derniers peuvent agir directement sur les appareils concernés. Une des actions peut par exemple être la pose de matériels mobiles et sans risques de provoquer des étincelles. L’agent peut placer un système infrarouge capable de détecter la chaleur. Il peut décider de mettre en place un système de détection de début de flamme. Il existe actuellement des systèmes de détection au monoxyde de carbone qui sont hautement efficaces.

En outre, le chef d’entreprise peut lui aussi prendre des mesures organisationnelles pour limiter les risques d’explosion ATEX. Réduire le nombre de personnes travaillant dans une zone à risques ATEX peut être une solution. Placer un espace non-fumeur dans la zone atex est aussi une autre excellente idée.

Le thermoformage : un procédé de transformation des matières plastiques
Le pesage, une activité essentielle à toute entreprise