Bien choisir sa hotte à flux laminaire

Hotte à flux laminaire laboratoire

La grande majorité des personnes pensent que la fabrication de produits est une tâche assez simple. Bien au contraire, car ils doivent être protégés des diverses particules nocives présentes dans l’atmosphère. Ainsi, chaque producteur est dans l’obligation de les manipuler dans des conditions stériles afin d’éviter les risques de contamination croisée.

Pour ce faire, on distingue plusieurs solutions, mais la plus efficace est sans doute l’utilisation d’une hotte à flux laminaire. Qu’est-ce que c’est, comment fonctionne-t-elle et quels sont les éléments à prendre en compte pour bien la choisir ? On vous donne les réponses dans cet article !

Qu’est-ce qu’une hotte à flux laminaire ?

Par définition, la hotte à flux laminaire est un plan de travail qui empêche la potentielle infestation microbienne d’échantillons biologiques. En réalité, elle sert surtout à inoculer un substrat ou à préparer des milieux de culture en laboratoire. Cet outil est donc indispensable pour les enceintes spécialisées dans la manœuvre de micro-organismes ou poste de sécurité microbiologique. 

Notez que ce dernier est également employé par certaines entreprises pour la récupération de données sur les disques durs. En effet, lors de l’ouverture de ce dispositif, tout contact avec des particules, notamment la poussière, pourrait endommager sa surface. Vous pouvez d’ailleurs vous rendre sur airgen-flux-laminaire.fr si vous désirez bénéficier de plus d’informations. Non seulement ce site Internet vous proposera des gammes pour laboratoires, mais aussi pour industries comme le plafond soufflant.

Comment fonctionne une hotte à flux laminaire ?

L’objectif principal des hottes à flux laminaire est de créer un espace de travail dépourvu de substances pathogènes ou dangereuses. Afin d’y parvenir, elles évacuent l’air ambiant dans le flux d’air unidirectionnel par l’intermédiaire d’un système de filtration. Concrètement dit, celui-ci est aspiré par une turbine, passe par un filtre HEPA et revient dans la hotte. Ainsi, ce type d’air qui entre est stérile, c’est-à-dire : sans bactéries, levure ou spores. 

Dans la plupart du temps, la hotte à flux laminaire est équipée d’une lampe UV-C à effet germicide. Faites attention, car la lumière qu’elle produit est tellement puissante qu’elle est capable de provoquer des cataractes ou le cancer de la peau. Par ailleurs, veillez toujours à ce qu’elle soit correctement éteinte lorsque vous y travaillez.

Avant de l’utiliser, n’oubliez pas de stériliser convenablement vos mains et tous vos autres instruments. Cette précaution doit impérativement être effectuée, car elle vous évitera de contaminer vos cultures ou vos échantillons. Dans la mesure du possible, évitez de stocker vos objets sur les plans de travail afin de favoriser au mieux sa stérilisation.

Hotte à flux laminaire horizontale ou verticale : laquelle choisir ?

Il existe actuellement deux grandes sortes de hottes à flux laminaire : celle qui est horizontale et verticale. Le modèle à flux laminaire horizontal donne, par exemple, la possibilité de véritablement évacuer les particules sans effet de turbulences. Ici, le fond de la hotte est purement traité par le sens du flux d’air unidirectionnel. De ce fait, il est plus approprié pour les expériences en poste de sécurité microbiologique.

Le flux vertical, lui, vous permettra d’obtenir la qualité d’air que vous désirez sur la surface de votre enceinte. Autrement dit, ce dernier a la particularité d’être efficace sur l’ensemble du volume dans sa largeur, sa hauteur et sa profondeur. Notez tout de même qu’avec ce genre de modèle, vous ne serrez pas à l’abri des diverses turbulences.

En résumé, vous devrez faire votre choix en fonction du positionnement et des caractéristiques de vos échantillons. La manipulation d’un produit à faible épaisseur nécessite, par exemple, un flux d’air horizontal. Dans le cas contraire, le mieux sera d’opter pour l’autre type de hotte afin d’améliorer au maximum l’évacuation des particules du point d’utilisation.

Quelques autres détails qui ont de l’importance pour choisir sa hotte à flux laminaire

Vous devez savoir qu’au-delà de la sélection du type de hotte à flux laminaire, il vous faudra considérer d’autres petits détails. Commencez par déterminer la définition de l’enceinte ou du poste de sécurité microbiologique que vous recherchez. Vous pourrez retrouver des hottes de tailles différentes, notamment avec une surface de : 80 cm, 90 cm, 120 cm, 150 cm et 180 cm.

Ensuite, tenez compte des équipements supplémentaires dont vous avez besoin. Quel type de plan de travail convoitez-vous ? Envisagez-vous d’installer une balance de précision sous votre enceinte ? Un piètement est-il requis pour votre hotte à flux laminaire ? Désirez-vous avoir une lampe UV-C pour la décontamination ? Voulez-vous poser un robinet à l’intérieur de ce dernier ? En d’autres termes, assurez-vous que le modèle que vous convoitez d’acheter puisse répondre à chacun de vos désirs.

Pour terminer, choisissez votre hotte à flux laminaire selon l’aménagement de la pièce où vous alliez la mettre en place. Cette dernière étape n’est pas vraiment compliquée puisqu’il vous suffit de sélectionner en fonction de vos préférences. Vous devrez, par exemple, réaliser des études sur votre bâtiment si vous voulez une installation capable d’extraire l’air de l’extérieur.

Votre guide des procédés laser en industrie
Quels sont les différents types de robinets et vannes industrielles ?