Paul Morlet : le parcours du fondateur de l’entreprise Lunettes pour tous

Paul Morlet

« Lunettes pour tous », ça vous dit quelque chose ? Si vous avez déjà eu l’occasion d’acheter une paire de lunettes auprès de l’enseigne, il est clair que vous vous en souviendrez. Cette entreprise, fondée par Paul Morlet, adopte un concept bien unique : vendre les lunettes les moins chères du marché. C’est ainsi que le concept lunettes de vue à 10 euros en 10 minutes a été lancé. Aujourd’hui à la tête d’une entreprise d’une entreprise générant plus de 20 millions d’euros de chiffre d’affaires, Paul Morlet poursuit son parcours avec un projet de création d’usine de lunettes en France. Retour sur le parcours impressionnant de cet entrepreneur.

De l’électricité à l’optique

Si l’on se réfère au parcours académique de Paul Morlet, on a du mal à comprendre comment a-t-il réussi à percer dans le monde de la création de lunettes, un domaine connu pour être réservé aux opticiens et ophtalmologues. Cependant, la vie réserve bien de surprises et aujourd’hui, Paul Morlet est devenu une référence dans le domaine.

Paul Morlet a fait des études en électricité ce qui lui a valu des diplômes dans le domaine. Par la suite, il a été engagé par SNCF dans le cadre d’une formation pour ensuite obtenir un CDI au SMIC. Cette situation précaire lui a fait comprendre que si c’est pour gagner si peu, il est plus intéressant de faire quelque chose que l’on aime. Il commence alors par créer des lunettes bon marché et dont la particularité réside dans la présence d’un stickers micro-perforés sur les verres. Grâce à son implication et sa détermination, il a réussi à créer la marque Lulu Frenchie seulement à partir de 2000 euros d’économie. Les affaires marchaient et continuent à se développer grâce notamment à la rigueur et à la passion qui animent le jeune entrepreneur. Paul Morlet management est alors devenu une référence en matière de gestion d’entreprise.

Un rêve qui devient réalité

Paul Morlet n’était pas riche mais ambitieux. Il croyait en son projet et a tout fait pour qu’il aboutisse. Afin que ses créations connaissent une vente à succès, il n’a pas hésité à passer par les réseaux sociaux notamment via Twitter où il a réussi à séduire des stars comme 50 Cents, David Guetta ou encore Lady Gaga. À partir de là, ses modèles de lunettes ont fait le tour du globe et ont réussi à séduire aussi bien des stars que des personnalités issues de nombreux secteurs. Un million d’euros de chiffre d’affaires est alors réalisé en seulement un an et le succès ne fait que commencer.

Une rencontre qui a tout changé

Une fois que les activités du jeune entrepreneur ont gagné une portée conséquente, il se retrouve rapidement exposé aux médias. C’est ainsi qu’il a rencontré son idole de toujours, le big boss de Free, en la personne de Xavier Niel. Les deux businessmans ont alors eu un échange autour des prix exorbitants des lunettes de vue. Une collaboration s’ensuit rapidement et c’est ainsi qu’est né « Lunettes Pour Tous ». Le concept vient de Paul Morlet tandis que c’est Xavier Niel qui assure le financement. Le projet consiste à créer un magasin qui propose des lunettes de vue à 10 euros pour une durée de fabrication de 10 minutes. Le défi était grand, car pour prétendre à une rentabilité avec des lunettes à 10 euros, il fallait en vendre une centaine par jour. Au fur et à mesure que le projet avance, le défi a fini par être relevé, car la catégorie d’acheteurs qui s’intéressent aux produits a été identifiée : les gens qui n’ont pas le temps devant eux. 

Les nouveaux magasins fleurissent

Le rythme de vente de lunettes est d’environ 2 à 3 lunettes par jour. En revanche, chez Lunettes Pour Tous, l’objectif est d’environ 300 paires de lunettes par jour. Pour atteindre un tel chiffre de ventes, un processus d’industrialisation qui prendrait généralement deux ans a été réalisé en seulement 3 mois.

Grâce à un travail acharné, le jeune entrepreneur ouvre son premier magasin « Lunettes Pour Tous » à Paris au mois de mai 2014. Par la suite, un magasin est ouvert tous les 6 mois, tous les 3 mois, puis tous les 2 mois. L’objectif étant de créer 40 magasins en deux ans. Ce développement en flèche a valu à l’entreprise la sixième en matière de vente de lunettes en France.

Selon cet entrepreneur, l’entreprise a encore un long chemin à faire et plusieurs objectifs à atteindre d’autant plus que la concurrence est rude. En effet, les concurrents ne se limitent pas aux magasins du coin. Toutes les entreprises œuvrant dans le domaine, y compris ceux à l’international, font partie de la concurrence. Cependant, Lunettes Pour Tous se démarquent en tous points notamment au niveau des prix, des services gratuits proposés ou encore de la qualité des produits. 

Etapes de développement de carte électronique
Quels sont les avantages d’une résine époxy ?